Votre panier:0articles

Panier

Actualités

  • Greipel quatrième à Nîmes

    20 Juillet 2014 - 22:07
    Jack Bauer et Martin Elmiger ont roulé toute la journée à l'avant, mais ils ont été repris juste avant la ligne d'arrivée à Nîmes. Alxander Kristoff a décroché sa deuxième victoire d'étape, André Greipel a pris la quatrième place.


    A midi, les coureurs ont pris le départ à Tallard pour un tracé de 222 kilomètres en direction de Nîmes. Directement après le départ officiel, Martin Elmiger et Jack Bauer se sont échappés. Le duo a compté une avance maximale de 8'50'' après 26 kilomètres. Ensuite, Lotto Belisol a pris la tête du peloton avec Giant - Shimano. Katusha a également mis la main à la pâte.

    Des nuages menaçants ont fait leur apparition sur la route de Nîmes. Avant la mi-route, il a commencé à pleuvoir. La formation de bordures menaçait également. AG2R, Astana et BMC ont pris le contrôle du peloton à une septantaine de kilomètres de l'arrivée. Il n'y a finalement pas eu de bordures. Lotto Belisol a ensuite à nouveau pris en main le peloton.

    Dans le final, plusieurs coureurs ont attaqué. Jürgen Roelandts est notamment parti avec Tony Martin. Toutes les tentatives ont échoué. Les deux échappés matinaux étaient quant à eux toujours à l'avant. Cela a été très serré. Elmiger a d'abord été repris à quelques dizaines de mètres de la ligne et le tour de Bauer est venu juste avant la ligne. Alexander Kristoff s'est imposé devant Heinrich Haussler et Peter Sagan. André Greipel est quatrième.

    En savoir plus
  • Van den Broeck perd du temps

    19 Juillet 2014 - 20:07

    Aujourd'hui, la deuxième étape alpestre était au programme du Tour. Dans l'ascension finale vers Risoul, Jurgen Van den Broeck a dû lâcher prise. Il a perdu du temps par rapport à ses plus proches poursuivants au classement général. VDB est maintenant 11e à 11'02'' du leader Nibali.

    Directement après le départ, cela montait et le rythme était très élevé. Le peloton s'est disloqué. Un groupe de quarante avec le maillot jaune Vincenzo Nibali et Alejandro Valverde se trouvait à l'avant. Ensuite, dix-sept coureurs ont pris les devants. Il s'agissait de l'échappée du jour. Parmi eux, on retrouvait De Marchi, Kruijswijk, Majka, Rodriguez, Sagan et Serpa. La première ascension officielle de la journée était le Col du Lautaret, soit 34 kilomètres d'ascension. Dans le Col d'Izoard, le toit du Tour avec ses 2360 mètres d'altitude, dix hommes conservaient la tête. Dans la descente, Edet a à nouveau pu faire la jonction.

    Il y a également eu des escarmouches dans le peloton. Un groupe avec Nibali et d'autres coureurs qui jouaient le classement comme Bardet, Mollema, Pinot et Valverde a creusé un écart. Jurgen Van den Broeck se trouvait avec son équipier Tony Gallopin dans un groupe de poursuivants. Celui-ci a pu revenir et un peloton important a débuté l'ascension finale vers Risoul. Au pied, les échappés matinaux disposaient encore d'une minute d'avance. Rafal Majka a réussi à rester à l'avant et s'est emparé de la victoire d'étape. A 8,5 kilomètres du sommet, Van den Broeck a dû lâcher prise du groupe Nibali. Il a pu compter sur l'aide de Tony Gallopin, qui l'a emmené jusqu'au sommet. Gallopin et Van den Broeck sont respectivement arrivés à la 25e et 26e position à 4'59''. AU classement, VdB perd trois places et est maintenant onzième.

    En savoir plus
  • VdB 8ème après Chamrousse

    18 Juillet 2014 - 22:07

    Avant le départ de la treizième étape, une minute de silence a été respectée en mémoire des victimes de l'accident d'avion qui s'est déroulé hier en Ukraine. Ensuite, le peloton s'est mis en route pour une étape de 197,5 kilomètres entre Saint-Etienne et Chamrousse. Le maillot jaune Vincenzo Nibali est allé chercher la victoire. Jurgen Van den Broeck est arrivé 2'09'' plus tard au sein d'un groupe et a pris la douzième position. Au classement général, le coureur Lotto Belisol gagne à nouveau une place. Il est maintenant huitième à 6'27''.

    La lutte en direction de Chamrousse
    Dans le Col de la Croix Montvieux, la première ascension de la journée, Jurgen Van den Broeck est tombé. Il en ressort sans aucun dommage et a pu réintégrer le peloton. Entre temps, sept hommes se sont échappés: De Marchi, Durasek, B. Feillu, Huzarski, Kadri, Oss et Visconti. Après le sommet, ils ont reçu la compagnie de Bakelants et Molard. Le groupe de tête s'est scindé en plusieurs parties au pied du Col de Palaquit. De Marchi est passé en tête au sommet. Il a été mis fin à son escapade en solitaire dans l'ascension finale vers Chamrousse, la première ascension hors catégorie de ce Tour. La lutte entre les favoris pour le classement général a pu débuter.

    Richie Porte a été distancé et sort du top dix, Van den Broeck gagne dès lors une place. Vincenzo Nibali a rattrapé Majka et König, qui étaient partis à l'attaque, à six kilomètres de l'arrivée. Le maillot jaune les a laissés sur place quelques kilomètres plus loin et est arrivé en solitaire. Majka a pris la deuxième place, König la troisième. 2'09'' plus tard, Van den Broeck a franchi la ligne d'arrivée à la douzième position. Il se trouvait en compagnie de Péraud, Schleck, Zubeldia et Mollema. Au classement, il est donc huitième.

    Amélioration
    Jurgen Van den Broeck:
    "Par rapport aux étapes vosgiennes, je remarque une amélioration. J'ai pu suivre jusqu'à sept kilomètres de l'arrivée, notre groupe s'est alors disloqué. Pinot et Valverde ont pris les devants. Nibali est hors catégorie. Ensuite, Bardet et Van Garderen sont également sortis. J'ai pu me maintenir et suite à la défaillance de Porte, j'ai gagné une place. Il peut encore se passer des choses dans les prochaines étapes. Nous avons dû endurer de nombreuses choses: les étapes en Angleterre, l'étape sur les pavés, les Vosges et maintenant la grande chaleur. Tout le monde est sur les dents. Tout est encore possible. L'écart par rapport à la troisième place est seulement d'un peu moins de deux minutes. Les Français Bardet et Pinot font forte impression. Nous devrons certainement compter sur eux. Suite à ma chute, de vielles blessures se sont rouvertes, mais cela ne m'a pas dérangé."

    Marc Sergeant, manager Lotto Belisol: "On peut remarquer une progression chez Van den broeck par rapport aux Vosges. Comme espéré et attendu, des hommes qui se trouvaient devant lui ont perdu des places ces derniers jours. Il est maintenant huitième et Rui Costa, le coureur qui le suit, est à environ deux minutes, Van den Broeck est à 2'03'' de la troisième place. Nous sommes certain qui'il pourra encore gagner des places s'il garde au minimum ce niveau et éventuellement si cela s'améliore ou s'il perd moins de temps que les autres."

    En savoir plus

A la loupeMessages précédents

Partnenaires