Votre panier:0articles

Panier

Actualités

  • Présentation de Lotto Soudal

    19 Décembre 2014 - 17:12

    Hier, Lotto Soudal a été lancée avec la présentation officielle au Paterspand de Turnhout. Le public présent a pu admirer pour la première fois le nouveau maillot. Lotto et Soudal débutent une collaboration de six ans. 'Live your dream' reste la devise de l'équipe. La présentation a également permis de dévoiler un nouveau partenaire, Vasco Data Security. Sa marque mydigipass.com prendra place à l'arrière du cuissard.

    Le talent était au centre
    La soirée a débuté par un retour sur les moments importants de la saison passée. Ensuite, André Greipel, Tony Gallopin et Jens Debusschere ont eu l'honneur de montrer pour la première fois les nouveaux maillots sur le podium. La présentation de l'équipe, avec l'animatrice de la Eén Eva Daeleman et le journaliste radio Stijn Vlaeminck à la présentation, était placée sous le signe du talent. Les néo-pros de 2014 Stig Broeckx, Sean De Bie et Boris Vallée ont donné leurs impressions concernant leur première année et ont préfacé la nouvelle saison. Tiesj Benoot et Louis Vervaeke sont montés sur le podium aux côtés de Tim Wellens. Les nouveaux venus Jasper De Buyst et Thomas De Gendt ont été présentés officiellement et ont fait part de leurs attentes au public. Entre les temps de parole, il y a également eu de petites vidéos amusantes. Durant le stage à Benicàssim, les coureurs ont répondu aux questions des abonnés Twitter. Le public voulait entre autre savoir quelle était la bière favorite de Lars Bak.

    Les dames et U23
    Les équipes féminines et U23 étaient également présentes. Jessie Daams et la championne italienne Elena Cecchini représentaient les Lotto Soudal Ladies. Kenneth Van Rooy, vainqueur de la Top Compétition 2014, et Enzo Wouters représentaient l'équipe des jeunes.

    Les partenaires
    A côté des coureurs et coureuses, des représentants des sponsors ont également parlé sur le podium, tout comme le manager Marc Sergeant. L'histoire de Soudal a débuté en 2013, par un partenariat provisoire durant le Tour. Cette année, le nom de l'entreprise disposait d'une place importante sur le cuissard et maintenant, elle est sponsor principal. Soudal a directement signé pour un projet de six années. Exceptionnel, mais évident selon eux. La place de Soudal sur le cuissard sera occupée l'année prochaine par mydigipass.com, une marque de Vasco Data Security. Ils sont ravis d'être partenaire de cette équipe. Chez Ridley Bikes, ils sont également fiers qu'une marque de vélo belge participe à ce solide projet belge. Marc Frederix, directeur marketing de la Loterie Nationale, rêve déjà de voir souvent le 'L' - en référence au slogan 'Live Your Dream' - comme signe de victoire en 2015.

    Un chant de Noël pour terminer
    La soirée s'est clôturée par un chant de Noël, chanté par la chorale Lotto et spécialement écrit pour l'équipe. Lotto Soudal est clairement prête pour 2015. Les coureurs, le personnel et les partenaires débutent ce nouveau projet avec beaucoup d'ambitions et de rêves.

     

     

     

     

     

     

     

     


     

    En savoir plus
  • Le programme pour 2015

    15 Décembre 2014 - 17:12

    Marc Sergeant et les six directeurs sportifs ont profité du premier stage de l'équipe pour parler avec les coureurs de leur programme, en fonction des objectfis et de la préparation pour ces objectifs. Par rapport à 2014, il y a eu quelques adaptations.

    Le manager Marc Sergeant: "Il est logique que les grandes lignes du programme soient déterminées avant la nouvelle année. Chaque coureur doit savoir ce qu'il fait. Naturellement, on ne peut pas tout confirmer, mais nous avons essayer de faire une grande part du travail en ce qui concerne le début de saison."

    Le Tour Down Under
    "Les années précédentes, nous avons remarqué que nous étions bien en tout début de saison, entre autre lors du Tour Down Under où André Greipel décrochait directement un succès d'étape avec le noyau des classiques à ses côtés. Mais ces mêmes coureurs devaient aussi être en forme dès le week-end d'ouverture et la suite des classiques printanières, cela était difficile, c'est pourquoi nous avons choisi une approche différente. Il n'y aura pas de Tour Down Under pour Greipel, Roelandts, Debusschere et Sieberg. Et pour ceux qui disputent le Tour Down Under cette année, le mois de février est moins chargé en compétition afin de se préparer pour la suite."

    Les points WorldTour sont importants
    "Dans neuf des quatorze épreuves d'un jour du WorldTour, nous avons au moins décroché un top 10. Mais ce fut le brouillard dans la partie flandrienne. Un plus gros problème était les épreuves par étapes. Nous avons seulement réalisé un (très) bon résultat lors de l'Eneco Tour et du Dauphiné, et une place d'honneur au Tour Down Under et à Paris-Nice. Mais c'est trop peu. La réalité du cyclisme actuel fait que les points WorldTour sont importants. Nous devons nous concentrer là-dessus. Ensuite, en tant qu'équipe belge, nous devons défendre notre honneur dans les épreuves belges."

    Des changements de programmes
    "Wellens et Gallopin ont prouvé en 2014 qu'il sont une valeur sûre pour notre équipe. J'attends qu'ils confirment avec un programme ciblé. Tony va laisser les classiques flamandes de côté, Tim disputera pour la première fois le Tour, les classiques ardennaises et quelques épreuves par étapes d'une semaine. Jelle Vanendert pourra aussi de nouveau jouer sa carte lors des classiques plus difficiles, et est un candidat pour le Tour. Jürgen Roelandts n'a pas réalisé beaucoup de résultats l'année passée, mais c'est un coureur avec le potentiel pour réaliser un bon résultat lors de huit à dix des quatorze épreuves du WorldTour. Nous le soutenons dans cet objectif. Le programme de Jurgen Van den Broeck et d'André Greipel a en partie été modifié. Pour Jurgen, pas plus de courses d'un jour, mais surtout des tours d'une semaine, avec ensuite le Giro et/ou la Vuelta. André participera aussi au Giro en plus du Tour, pour la première fois depuis des années, il y a de nombreuses opportunités de voir une arrivée au sprint. Ensuite, nous espérons une belle surprise dans les classiques où un plus grand groupe se présente sur la ligne d'arrivée."

    Se battre
    "Le style offensif de coureurs comme Gallopin, Wellens et nous espérons également De Gendt et Roelandts plait. Je veux voir mes coureurs se battre, atteindre le maximum de leurs possibilités et ne pas trop spéculer. Notre noyau de jeunes talents s'inscrit également dans cette perspective. Des coureurs comme Vervaeke, Benoot et Broeckx ont été formés par nos soins et recevront l'opportunité sans pression de continuer à se développer, tout comme Vallée, De Bie et De Buyst."

     

     

     

     

     

     

     

     


     

    En savoir plus
  • Pas de Tour pour VdB en 2015

    11 Décembre 2014 - 20:12

    Jurgen Van den Broeck ne disputera pas le Tour l'année prochaine. En concertation avec l'équipe, un autre programme a été élaboré pour le citoyen de Morkhoven de 31 ans. Il va surtout se concentrer sur les courses par étapes d'une semaine du WorldTour, en plus de la Vuelta. Une décision sera prise plus tard en ce qui concerne sa participation au Giro.

    Marc Sergeant, manager Lotto Belisol: "Nous avons pris le temps de réfléchir et de penser à l'avenir. A la suite de sa chute lors du Tour 2013, Jurgen a subi une longue revalidation. Elle s'est poursuivie jusqu'à la préparation de la saison 2014. Lors de Tirreno - Adriatico, il est malheureusement tombé sur le même genou que celui qui avait subi des blessures lors du Tour. Le Dauphiné cette année a redonné de l'espoir et il semblait évident qu'il fallait débuter le Tour avec de grandes ambitions. Suite aux circonstances, il n'a pas pu remplir ses et nos ambitions. Lors de la Vuelta cette année, son corps ne répondait plus. Le réservoir est souvent vide à la fin de la saison."

    Débarrassé de la pression du Tour
    "Il y a quelques semaines, nous avons discuté. Je lui ai suggéré de ne pas mettre le Tour à son programme; Jurgen était dès lors débarrassé de la pression du Tour et des attentes placées en lui après deux quatrième places. Mon idée était de se concentrer sur les courses par étapes d'une semaine du WorldTour, où il peut se battre pour le podium, et d'ensuite disputer la Vuelta. Les points WorldTour sont importants pour Jurgen lui-même et pour notre équipe. Il a accepté de laisser tomber le Tour, mais il pourrait peut-être participer au Giro, c'est là que tout a commencé pour lui lorsqu'il y a réalisé un top 10 en 2008. Jurgen débutera sa saison à la Ruta del Sol, suivie par Tirreno-Adriatico et le Tour de Catalogne. Début avril, nous déciderons et nous choisirons s'il participe au Giro ou s'il continue à disputer les courses du genre Romandie et Suisse."

    Un fou d'entrainement et de dévouement
    Jurgen Van den Broeck:
    "Mes objectifs pour 2015 ont été pris en collaboration avec l'équipe. Je me lance dans le changement, mais la volonté d'entrainement et le dévouement pour les objectifs que je poursuis restent grands. Je veux montrer ce que j'ai dans le ventre. Le podium au Tour reste un rêve, il y a des coureurs qui ne le disputent pas durant une année. J'ai maintenant également d'autres rêves pour d'autres épreuves. J'ai démontré que je peux entrer dans le top 10 dans les épreuves par étapes du WorldTour."

    L'espoir d'un extrême
    " Le Tour est la plus belle course, mais je ne dis pas non au nouveau projet. J'ai une relation amour-haine avec le Tour. D'une part, il y a mes deux places dans le top cinq, d'autre part, les différentes chutes. Il y a eu des critiques envers moi de la part des médias et du monde extérieur. J'ai pu les relativiser, mais ce n'est pas agréable. Le Giro pourrait être une option en 2015. Cette épreuve est spéciale car j'y ai débuté ma carrière comme coureur de tour. Je rêve d'une belle saison et j'espère un extrême, où je joue au moins un rôle." 

     

     

     

     

     

     

     


     

    En savoir plus

A la loupeMessages précédents

  • Election Manager de l'année 2014

    29 Novembre 2014 - 11:11

    Vic Swerts, fondateur et président de Soudal, est nominé par Trends pour le titre de Manager de l'année 2014.

    Parmi les dix nominés, le public réduit d'abord la liste à cinq candidats. Les votes peuvent être réalisés jusqu'au 3 décembre compris sur http://acties.trends.knack.be/acties/trends/MVHJ2014/stem.jsp.

    Ensuite, un jury objectif choisira le Manager de l'année 2014.

    En savoir plus
  • Lotto Science Chair à la VUB

    26 Novembre 2014 - 17:11

    Via la Lotto Science Chair de la Vrije Universiteit Brussel (VUB), la Loterie Nationale soutient la recherche scientifique liée au cyclisme. La Loterie Nationale veut contribuer grâce à cela à l'optimalisation des prestations sportives. Lieselot Decroix, coureuse au sein des Lotto Belisol Ladies, est à la tête de la chaire.

    Contrôler les facteurs de hasard
    Marc Frederix, directeur marketing de la Loterie Nationale:
    "Tout comme dans les jeux de la Loterie Nationale, le sport est également un jeu dont l'enjeu est la victoire. En s'investissant dans cette chaire Lotto, la Loterie Nationale veut rendre possible le fait que le sport en général et le sport cycliste en particulier, soit innovant en vue d'une compétition honnête et attractive. Le sport cycliste est un sport populaire social, un sport de haut niveau actif et attire aussi le supporter passif sur le terrain, devant la télévision ou à la radio. La recherche scientifique peut jouer un rôle afin de contrôler encore plus le facteur hasard du sport, ce qui rendrait l'intensité du sport et l'expérience des spectateurs encore plus grande. La Loterie Nationale est heureuse - grâce à l'utilisation de nos coureurs - de pouvoir soutenir et financer la recherche."

    Se concentrer sur le cerveau
    Jan Mathieu, médecin de l'équipe Lotto Belisol:
    "Depuis deux ans, l'équipe collabore avec la VUB. Nous nous réunissons régulièrement avec eux afin de discuter des idées et des évolutions et de la possibilité de les insérer dans notre recherche. Nous avons dès lors mené l'année passée des recherches sur le sommeil, nous travaillons sur le développement de la force et spécifiquement en vue de nous concentrer sur le cerveau l'année prochaine. Nous entendons par là entre autre la vitesse de réaction, la capacité de concentration, mais par exemple également le coaching mental. L'objectif est que la VUB nous donne des conseils scientifiques que nous puissions mettre en pratique."

    La VUB est l'un des maillons de l'ensemble
    "Ce que nous faisons avec la VUB fait partie de notre travail médical, à côté de l'orientation fonctionnelle du sport menée par Energy Lab sur le plan des tests, de l'entrainement et de la nutrition, des tâches de notre staff médical, notre travail préventif avec entre autre les examens cardiologiques, les scanners et radiographies, la partie curative et le travail de nos phytothérapeutes et ostéopathes. L'important là-dedans est la concertation et la collaboration des tous les intervenants, afin que nos coureurs soient soutenus le mieux possible."

    Esprit sain dans un corps sain
    Romain Meeusen, titulaire de la chaire Lotto Sports Science, professeur de physiologie à l'effort, chef du département Brussels Laboratorium voir Inspanning en TopSport (BLITS):
    "Grâce à la chaire Lotto, la recherche continue en ce qui concerne les limites de la performance et de la fatigue. Depuis des années, nous examinons comment le cerveau digère, en tant qu'acteur principal, la fatigue durant les efforts. La récupération et l'amélioration de cette récupération sont des objectifs importants de recherche, qui peuvent aider non seulement les sportifs, mais aussi les non-sportifs. La science (du sport) a de plus en plus d'importance dans le fonctionnement du cerveau durant l'effort. Nous avons déjà démontré par le passé que bouger n'augmente pas seulement la stimulation du cerveau, mais crée également de nouvelles cellules du cerveau. Il est de plus en plus clair qu'un esprit sain est nécessaire dans un corps sain."

    Deux grandes passions réunies
    Lieselot Decroix, Vrije Universiteit Brussel, coureuse chez Lotto Belisol Ladies et titulaire de la chaire Lotto Science Chair:
    "La chaire Lotto réuni mes deux grandes passions: le cyclisme et la science. J'ai débuté le cyclisme à l'âge de 15 ans et à 19 ans, j'ai signé mon premier contrat au sein de l'équipe Lotto Belisol Ladies, pour qui j'ai roulé en 2007 et 2008. En 2007, j'ai pris la onzième place du championnat du monde à Stuttgart, ce qui m'a permis d'être sélectionnée pour les Jeux Olympiques de Pekin. La saison passée, je suis revenue où tout a commencé pour moi: Lotto Belisol."

    Les fondamentaux de l'innovation
    "En tant que scientifique, ma carrière a débuté en 2012 lorsque j'ai étudié les sciences biomédicales en tant que doctorant. Je m'intéressais fortement dans le fonctionnement du corps humain et en particulier durant l'effort. En tant que sportive de haut niveau, on donne chaque jour le meilleur de soi-même et on est toujours à la recherche de nos limites sportives. Chaque pour-cent gagné sur le plan de l'entrainement, de la nutrition et de la récupération peut faire la différence entre la victoire et la défaite. La recherche scientifique pose les fondations de l'innovation en ce qui concerne l'entrainement, la nutrition et la récupération, et les résultats scientifiques peuvent être traduits en directives pratiques pour les sportifs de haut niveau. Pour moi, il s'agit aussi d'un rêve de pouvoir combiner la science et le cyclisme. Après le Tour d'Italie, j'ai reçu un message de la part de Lotto et de la VUB que ce rêve se réaliserait grâce à la chaire Lotto."

    La recherche
    "Grâce à la chaire Lotto, je peux aussi bien me concentrer sur la partie sportive que scientifique sur le vélo. Cette recherche se focalise sur l'amélioration de la récupération chez les cyclistes via l'intervention nutritionnelle et nous recherchons aussi quel est l'impact de l'effort sur le fonctionnement du cerveau. La recherche ne concerne pas seulement les coureurs professionnels, mais les résultats seront utilisés et adaptés afin d'optimaliser l'accompagnement des coureurs. Ensuite, le chaire Lotto sert aussi en tant que soutien scientifique pour l'équipe cycliste Lotto, Lotto Soudal l'an prochain."

    En savoir plus
  • Lotto Six Jours de Gand

    18 Novembre 2014 - 16:11

    Ce soir, mardi 18 novembre, débutent les Lotto Six Jours de Gand au Kuipke. Dimanche, cette 74e édition se clôturera. Depuis 2010, Lotto est le partenaire principal de cet événement. Les Lotto Six Jours de Gand offrent six jours de cyclisme sur piste dans une ambiance qu'on ne retrouve pas ailleurs.

    Six Jours Lotto
    De 2006 jusqu'à 2009, les Six Jours Lotto se déroulaient à Hasselt, une épreuve qui a disparu du calendrier en 2010. Dans cette même année, les Six Jours de Gand, dont la Loterie Nationale était déjà partenaire, sont devenus les Lotto Six Jours de Gand. Durant cet événement, Lotto veut renforcer le lien personnel avec les participants. Lotto est également omniprésent sur et autour de la piste.

    Des billets à gratter toujours gagnants
    Sur la piste, le couple danois Alex Rasmussen et Marc Hester luttera sous le maillot Lotto. Entre les épreuves, les spectateurs pourront se rendre au stand de vente Lotto, où tout le monde recevra un billet à gratter toujours gagnant à l'achat de cinq euros. Il y a de beaux prix à remporter, comme deux tickets pour le dernier jour, le dimanche 23 novembre, des maillots cyclistes et des livres cyclistes.

    Grand Prix Lotto
    Chaque jour, les visiteurs pourront participer à un concours afin de devenir les plus grand et le plus rapide connaisseur cycliste de Lotto. Il ou elle pourra délivrer le prix au vainqueur de l'épreuve à qui le prix sera décerné ce jour-là. Vous pouvez participer en vous rendant au stand de vente Lotto au Kuipke et en jouant à un jeu ludique sur IPad où votre connaissance sur les 30 années de présence de Lotto dans le peloton sera testée.

    En savoir plus

Partnenaires